top of page
Rechercher

Ventouse: l'évolution de notre rapport à la circulation sanguine.

La saignée, également connue sous le nom de phlébotomie, était une pratique médicale ancienne qui impliquait le retrait délibéré de quantités de sang d'une personne souffrante. Elle remontait à l'Antiquité et était utilisée à travers diverses cultures comme traitement pour divers maux.

 

La pratique des saignées a connu un déclin significatif au cours du 18e et 19e siècle, alors que nous développions une meilleure compréhension de la circulation sanguine.

 

Source: Wikipédia


En contrepartie, une autre technique visant la circulation sanguine et ses impacts positifs sur le soulagement des tensions musculaires, entre autres, continue d’exister depuis des millénaires: la ventouse. Un vide est créé dans le contenant, qui peut être en verre, bambou, céramique, plastique ou silicone, créant un effet de succion. La ventouse peut être laissée en place quelques secondes ou jusqu’à 10 minutes.


On utilise les ventouses thérapeutique (cupping) pour traiter la douleur, les tissus cicatriciels et les adhérences dans les muscles et le tissu conjonctif, les tensions musculaires et certains problèmes circulatoires ou respiratoires.

COMMENT ÇA FONCTIONNE?


Les ventouses activent la circulation locale. Il y a également un effet d’activation du système immunitaire et une stimulation des fibres nerveuses qui entraîne une réduction de la douleur.

La stimulation des fibres nerveuses de petit diamètre, sous l’effet de la ventouse, envoie un signal à la moelle épinière, puis au cerveau. Il en découle une libération de substances telles les endorphines, et une réduction de la douleur.


Le système immunitaire est stimulé par la légère irritation et inflammation que produit la ventouse, ainsi que l’augmentation de la circulation lymphatique.




ET LES SAIGNÉES... ÇA EXISTE TOUJOURS?


De nos jours, la phlébotomie est toujours utilisé dans un contexte médical, sous surveillance d'un.e infirmier.e ou d'un.e médecin, dans le but de diminuer la ferritine sérique et le taux d’hématocrite ou d’hémoglobine. En effet, il a été démontré qu'il existe des conditions ou le retrait d'une quantité de sang chez le patient fait partie du traitement.

 

Ainsi, la saignée a été une pratique médicale historique qui a perdu de sa pertinence avec le temps en raison de l'évolution des connaissances médicales. Les ventouses thérapeutiques, de leur côté, connaissent un intérêt renouvelé dans plusieurs pratiques comme l’acupuncture, la massothérapie et la kinésithérapie.


XOX



Nos sources pour la rédaction de cet article:

  • BONNICHON, P., Berger, J. P., Bonni, N., Fontaine, M., & Pion-Graff, J. (2014). Histoire Du Cancer et de La Chimiothérapie Avant La Chimiothérapie. HISTOIRE DES SCIENCES MEDICALES, 48(4-2014), 469.

  • Brissot, P. (2017). La saignée en médecine: entre illusion et vertu thérapeutiques. Bulletin de l'Académie Nationale de Médecine, 201(4-6), 919-928.

  • Labrude, P. (2000). La thérapeutique ancienne de la tuberculose: Pierre Pradalié, Histoire du traitement curatif de la tuberculose pulmonaire au XXe siècle. Revue d'Histoire de la Pharmacie, 88(328), 535-535.

bottom of page