top of page
Rechercher

OMMM..... et l'ingénierie scientifique derrière le *fameux* Mantra Pranava!

Comment mon corps prend une pause lorsque je pousse cette note!


Quiconque a déjà expérimenté le OM d'une séance de méditation ou de yoga reconnaît le calme que ce son unique apporte. Mais est-ce une fonction placebo? L'effet du groupe? Y aurait-il des processus biophysiques qui sous-tendent cette recherche de calme?


L'analyse temps-fréquence de Gurjar et Ladhake (2008) est un tout petit pas sur cette voie du calme intérieur, qui suscite un intérêt grandissant depuis les dernières années. Tous deux sont spécialisés dans le traitement électronique des signaux sonores. Ils ont donc utilisé un outil mathématique appelé "transformations en ondelettes" à un enregistrement numérique d'une personne chantant "Om".


Ils ont démontré que la fréquence du OM est d'une stabilité parfaite; sa répétition étant probablement la source du calme ressenti chez la personne qui le chante.


Des études sur les systèmes respiratoires et neurologiques impliqués dans la production du mantra suggèrent qu'il existe alors une combinaison parfaite entre la vigilance mentale et le repos physiologique. Frecska et Luna (2006) suggèrent une diminution du temps de transmission sensorielle au niveau des cortex d'association auditifs, ainsi que le recrutement de plus de neurones aux niveaux mésencéphalique-diencéphalique.


Traduction?


Quand tu produis le son OM, à répétition et en pleine conscience, ton cerveau est complètement absorbé par la tâche; ce qui diminue l'achalandage auditif (tu perçois moins de sons qui accaparent ton attention), cognitif (tes pensées sont en pause) et même physiologique (ta respiration est profonde, donc ton système nerveux se calme).


Quand la science nous rassure sur des pratiques millénaires... ;)


Une astuce de plus pour nos périodes d'agitation!


Je OM...

Tu OM...

Ils OMENT...


*Ladhake est directeur du Collège d'ingénierie et de technologie de Sipna à Amravati, en Inde. Gurjar est professeur adjoint au département d'électronique et de télécommunication de cette même institution.*



Nos sources pour la rédaction de cet article:

  • Gurjar, Ajay Anil et Ladhake, Siddharth A. Time-Frequency Analysis of Chanting Sanskrit Divine Sound “OM” Mantra. International Journal of Computer Science and Network Security, VOL.8 No.8, Août 2008 http://paper.ijcsns.org/07_book/200808/20080825.pdf

  • Frecska E, Luna LE. Neuro-ontological interpretation of spiritual experiences. Neuropsychopharmacol Hung. 2006;8:143–53. [PubMed] [Google Scholar]

bottom of page